Le 29 septembre 2011, suite à un recours signé par 34 personnes (soit 10 % de la population de la commune !) pour dénoncer l'arrêté interdisant le camping, le Tribunal administratif de Limoges annule cet arrêté pour abus de pouvoir.


Le maire continue pourtant avec acharnement à s'opposer aux 3 yourtes qui restent, il annonce qu'il fera appel à la décision du tribunal et ira en cassation si l'appel ne reconnaît pas son arrêté ! Il souhaite également prendre un nouvel arrêté contre le camping !


De plus, le maire fait systématiquement préemption (la commune est-elle si riche ?) lorsque les habitants des yourtes ou leurs sympathisants tentent d'acheter des terrains ou des maisons sur la commune. Il a ainsi en 2009 empêché un projet écologique d'avoir lieu, et aujourd'hui il fait préemption sur un bâtiment dans le but de le faire raser, empêchant ainsi son achat par une famille habitant en yourte.


Un recours est déposé pour s'opposer à cette préemption abusive.


Au vu de cette situation, nous, habitants de la commune, considérons que le maire fait de l'épuration sociale pour chasser une partie de la population du village.


L'arrêté municipal
Le jugement du tribunal administratif  


liens presse:
article sur info limousin
videos sur la webtv : http://ici.france3.fr