Bussière-Boffy: yourtes en danger !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 19 avril 2013

11 mai 2013 : Grande fête de soutien aux yourtes de Bussière-Boffy

Une semaine avant le procès en appel le 17 mai à 8h au Tribunal correctionnel de Limoges, grande fête de soutien sur le site, pour une journée festive et résistante face à la politique d'exclusion menée depuis 5 ans par le maire de Bussière-Boffy.

  • 12 h Grande auberge espagnole champêtre
  • 15 h Débats sur l'habitat léger et la reconnaissance des initiatives autonomes et alternatives (voir le texte "Habiter la terre autrement")
  • Tout l'après-midi, ateliers : teinture de laine, création d'instruments de musique, atelier cirque, contes, maquillages
  • A partir de 18 h Concerts : LAZTEK (slam), SHOSHU (Dada Rock), CPR ( Punk Rock), NOBLAZ TRIO (chansons), scène ouverte
  • Repas et bar sur place en soirée

fête soutien 11 mai 2013 site Fête soutien 11 mai 2013, débat
Fête soutien 11 mai 2013 maquillages fête soutien 11 mai 2013 musik

200 personnes sont venues nous apporter leur soutien, dans une ambiance très chaleureuse.

Les rencontres, les débats et la musique nous ont donné beaucoup de courage pour affronter notre procès. Merci à tous !




Reportage FR3-Limousin - 11 mai 2013

jeudi 13 décembre 2012

"Un acharnement extrêmement disproportionné qui pose question", par Josette Libert, Conseillère générale du Canton d'Ambazac, adjointe au maire d'Ambazac (87)

"Après avoir étudié le dossier, j'ai très vite apporté mon soutien aux habitants des yourtes de Bussière-Boffy. Alors que le tribunal administratif leur a plusieurs fois donné raison, le maire persiste et signe, et ces gens qui ont plutôt envie d'être au calme se retrouvent depuis des années au centre d'une affaire qui les dépassent complètement. Comme le dit très intelligemment M. Burget dans sa contribution sur l'habitat non ordinaire, et nombre d'élus, cette forme d'habitat devrait, au lieu d'être violemment rejetée comme à Bussière-Boffy, permettre un échange. Je trouve dommage de se priver d'une richesse qui pourrait apporter à tous, voire résoudre certains problèmes. Ce type d'habitat peut même dans certaines zones revitaliser un village... Ce peut être une façon éventuellement à titre expérimental de faire revenir du monde dans les campagnes, avec des centres de vie et d'habitats un peu différents. M. le maire de Bussière-Boffy - certainement l'un des seuls élus de France a avoir demandé la fermeture  de l'école de son village ! - se réfugie derrière la loi, mais en réalité on est plus face à un vide juridique qu'autre chose.

Lire la suite...

mercredi 12 décembre 2012

Le Parquet de Limoges fait appel

NOUS AVONS L'IMMENSE REGRET DE VOUS ANNONCER QUE LE PARQUET DE LIMOGES FAIT APPEL DU JUGEMENT du 11 décembre 2012 RELAXANT LES HABITANTS DES YOURTES DE BUSSIERE-BOFFY.

La politique et le harcèlement du maire pratiqués depuis 4 ans à notre encontre peuvent donc continuer... Et nous assistons aujourd'hui à un cautionnement de ces pratiques par l'Etat, via la Préfecture et le Parquet, même lorsqu'un vide juridique rend la situation absurde. Mais il est à noter que le Tribunal nous a donné raison, ce qui renforce notre légitimité.

Lire la suite...

mardi 11 décembre 2012

RELAXE pour les yourtes de Bussière-Boffy

Le Tribunal correctionnel de Limoges a relaxé, le 11 décembre 2012, les 3 familles habitant en yourtes à Bussière-Boffy poursuivies pour infraction au code de l'urbanisme. La juge, considérant que les yourtes étaient des tentes, a prononcé la relaxe « en application stricte de la loi ».

Nouvelle victoire judiciaire contre le maire de Bussière-Boffy : c'est la 5ème fois que les habitants des yourtes obtiennent gain de cause contre le maire !

  • Fevrier 2009 : le maire est condamné par le Tribunal d'instance de Limoges à inscrire 3 habitants des yourtes sur les listes électorales de la commune.
  • Avril 2009 : un habitant des yourtes est relaxé au Tribunal correctionnel de Limoges, suite à une plainte calomnieuse du maire.
  • Septembre 2011 : 2 arrêtés municipaux interdisant le camping sur la commune, sont annulés par le Tribunal administratif de Limoges pour abus de pouvoir.
  • Juin 2012 : un 3ème arrêté interdisant le camping est suspendu par le Tribunal administratif pour atteinte aux libertés.

Selon un magistrat, « Il faudrait quelqu’un à temps plein pour suivre toutes les affaires liées à Bussière-Boffy ces dernières années, dans un village qui ne compte même pas 400 habitants ! »

Nous, habitants des yourtes, cherchons par tous les moyens l'apaisement dans cette affaire, mais il apparaît clairement que le maire, de son côté, ne cherche pas d'issue harmonieuse, puisqu'il a déclaré le jour même à France 3 Limousin qu'il entend « poursuivre son combat »...

vendredi 23 novembre 2012

Près de 200 élus et personnalités locales et nationales soutiennent les familles de Bussière-Boffy

Une conférence de presse s'est tenue le 5 décembre à Limoges pour présenter le Comité de soutien.

Le Comité compte désormais près de 200 élus (députés et sénateurs, conseillers municipaux, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux) et personnalités de la région Limousin mais aussi de toute la France.

Comité de soutien pour les habitants des yourtes de Bussière-Boffy :

« Nous, Associations, Partis, personnalités et élu(e)s de Haute-Vienne, du Limousin et de France demandons que cessent ces attaques indignes contre une partie des habitants de Bussière-Boffy qui aspirent seulement à vivre dans la paix et selon un mode de vie écologiquement responsable. »

DEPUTES ET SENATEURS
Aïchi Leila (Sénatrice de Paris 75), Ango Ella Kalliopi (Sénatrice Français de l’Étranger), Attard Isabelle (Députée du Calvados 14) Bélier Sandrine (Députée européenne), Benarab Attou Malika (Députée européenne), Besset Jean-Paul (Député européen), Bicep Jean-Jacob (Député européen), Bouchoux Corinne (Sénatrice Maine et Loire 49), Coronado Sergio (Député Français de l'étranger), Dantec Ronan (Sénateur de Loire-Atlantique 44), Delli Karima (Députée européenne), Desessard Jean (Sénateur de Paris 75), Grèze Catherine (Députée européenne), Lambert François-Michel (Député des Bouches du Rhône 13), Lipietz Hélène (Sénatrice de Seine-et-Marne 77), Mamère Noël (Député-Maire de Bègles 33), Placé Jean-Vincent (Sénateur de l'Essonne 91), Roumégas Jean-Louis (Député de l'Hérault 34)

Lire la suite...

jeudi 15 novembre 2012

Le procès des yourtes : jugement le 11 décembre

Lors du procès des yourtes au tribunal correctionnel de Limoges, le 13 novembre 2012, il a été question durant 4 heures d'urbanisme et d'assainissement, de conformité et de vide juridique.

Les systèmes de phyto-épuration des yourtes ont fait l'objet de nombreuses questions sur leur conformité, alors qu'il n'existe aucun système d'assainissement dans le hameau, et que les eaux usées des maisons se répandent, elles, directement dans les champs environnants, selon le constat fait par Véolia !

La défense a donné tous les moyens juridiques nécessaires au juge pour une relaxe, mais les représentants de l'Etat (DDT et Procureur) sont restés de marbre, niant la régularisation des yourtes en 2009.


Les réquisitions du Procureur de la République sont :

  1. Démontage des yourtes, dans un délai de 4 mois
  2. 800€ d'amende avec sursis pour chacun des 7 prévenus
  3. 15 euros d'astreinte par jour si non démontage

Le jugement a été mis en délibéré au 11 décembre.


Lire_Le_Populaire_du_Centre_13_novembre_2012.pdf

  • Reportage 19/20 FR3-Limousin du 13/11/2012


Continuez à nous soutenir en partageant l'info, en envoyant au Président de la République le courrier téléchargeable, en signant la pétition (voir le billet du 22 octobre 2012), en interpellant les politiques:

  • Pour empêcher l'expulsion des 3 familles
  • Pour manifester votre volonté de voir possible un jour prochain un accès aux terres laissées à l'abandon, incultivées et en friche, pour des gens qui ne peuvent acheter des terrains constructibles, mais qui, avec peu de moyens, voudraient re-stimuler la biodiversité, réorienter et prendre en main leur vie autrement par l'habitat choisi et l'auto-construction organique, par l'autonomie énergétique (éolienne, solaire), par les toilettes sèches et le traitement autonome des eaux usées par bassin de phyto-épuration, par une autonomie alimentaire de base.
  • Et pour croire ensemble à un nouveau monde qui prendrait soin de tous.

JUGEMENT DANS UN MOIS, MAIS L'HISTOIRE N'EST PAS FINIE, parce que nous aimons notre Terre et que nous avons le devoir d'en prendre grand soin.
Aujourd'hui l'humanité se trouve face à la question de sa propre survivance et la culture occidentale n'a pas de réponses vitales à apporter à sa jeunesse.
C'est pour cela que notre cause est profondément juste.


- page 3 de 7 -